Tournage

ACMR pour le tournage et l’usinage de pièces mécaniques

 

Le tournage mécanique consiste à réaliser des pièces dont les formes sont issues d’une révolution d’un profil autour d’un axe, créant un volume tel un cylindre, un cône, une toupie, une quille, etc. Ce profil est généré par le déplacement d’outils coupants sur un plan virtuel XZ , l’axe Z étant l’axe de révolution. Le tournage est un procédé d’usinage par enlèvement de matière à partir d’un brut, volume de départ dans lequel on souhaite façonner la pièce à usiner. On nomme tour une machine utilisant ce procédé.

Pour générer un mouvement de coupe, un moteur électrique entraine en rotation une broche sur laquelle un dispositif de serrage (mandrin, pince..) assure le maintien du “brut” lors de l’usinage. Des chariots rigides permettent de déplacer les outils coupants sur les axes X et Z pour les amener au contact du brut, créant le mouvement d’avance. Cette combinaison de mouvements permet l’enlèvement de matière sous forme de copeaux. Il est également possible de percer sur un tour, même si ce n’est pas sa fonction première.

La programmation de commande numérique est effectuée par des instructions. Dans l’industrie les ouvriers tourneurs sont souvent aussi chargés du fraisage. On les appelle alors les tourneurs-fraiseurs.